J’ai découvert au hasard de mes promenades, une exposition intitulée « Têtes de nœuds et gueules de bois » de René Basset. Cet artiste avait réussi, en photographiant des détails dans des troncs d’arbres, à reconstituer par symétrie (contrecollage sur carton) des visages ou « têtes ». J’ai trouvé cette idée très intéressante, mais le procédé de symetrie ne me convenait pas. Je tenais donc mon sujet de prédilection, et décidais de partir à la recherche de mes « créatures » qui, je l’espérais, devaient exister naturellement dans les arbres. Depuis ce jour, je sillonne les forêts avec mon appareil, à la recherche de ces personnages étranges. C’est une passion que je partage avec mes proches car après leur avoir expliqué ce que je faisais, certains me prévenaient : « Tu devrais aller à tel endroit il y a une tête » ou encore me disaient « je ne regarde plus les arbres de la même façon. »  Les promenades familiales en forêt ont donc évolué avec ma recherche, tous y participent avec intérêt. Cette quête est très excitante quand je trouve de nouveaux visages, et parfois décevante quand je rentre bredouille, mais jamais vaine, car finalement je profite de la nature. Je vous livre les « créatures » les plus représentatives de mon travail. J’ai vu un visage lorsque j’ai déclenché, mais libre à chacun de les interpréter et de « voir » autre chose, à la manière d’un test projectif !!

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
GERARD HELOÏSE 2020 ALL RIGHTS RESERVED